jainas: (london)
[personal profile] jainas
Un nouvel arbre, de nouveaux drabbles.
Je voulais vaguement faire une série de drabbles sur John post-Reichenbach, histoire de faire pendant à ma fic sur Sherlock, mais finalement je n'en ai écrit qu'un, les autres sont plus génériques. Bon, du coup je vais être obligée de faire une fic sur les retrouvailles pour compenser, non ? (Spoiler : John mettra probablement son poing dans le gueule de Sherlock. Peut-être même de manière répétée, et il l'aura bien cherché.)


A faire - Sherlock - PG
A faire :
- acheter de la javel et une nouvelle serpillière
- nettoyer le frigo et jeter les yeux
HORS DE QUESTION ! ILS SONT POUR UNE EXPÉRIENCE.
Ils sont là depuis deux semaines !
C'EST UNE LONGUE EXPÉRIENCE !
C'est non-hygiénique.
POUR LA SCIENCE, JOHN !
Tu testes combien de temps il nous faudra pour mourir d'empoisonnement alimentaire ?
TU ES DE MAUVAISE FOI.
- acheter un mini frigo
C'EST UN COMPROMIS ACCEPTABLE.
Tant mieux, je l'ai payé avec ta carte.



Le bruit et la fureur - Sherlock - M
Il vit de ces trop rares instants de clarté où le bruit et la fureur du monde forment soudain une mélodie, où les pièces multiples et disparates d'assemblent parfaitement dans un comment et un pourquoi limpide, où le puzzle fait sens et où pour quelques secondes bénies la clameur dans son esprit s'apaise, le trop plein d'informations passe au second plan.
La drogue au contraire émousse ses sens et son esprit, fait se tarir le flot insupportable. C'est un rempart imparfait peut-être, qui à ses inconvénients. Mais rester seul avec lui-même est parfois bien pire.
L'esprit de Sherlock n'est pas un endroit plaisant.


La perfection n'existe pas aux yeux de Sherlock. Il perçoit tout avec bien trop d’acuité pour se laisser berner par des apparences toujours trompeuses. Que ce soit sur les plans moraux ou esthétiques il voit toujours les coins d'ombres, les ridules habilement dissimulées, les kilos perdus ou gagnés au prix d'un régime draconien, tous les manquements, les imperfections, les masques et leurs impuretés.
John ne fait pas exception à la règle bien entendu, John avec ses cicatrices et son sens moral parfaitement sain qui l'autorise à faire feu pour tuer, John et ses myriades de lacunes et d’hésitations, ses approximations banales.
Ca ne l'en rend que plus fascinant.


Silence - Sherlock - PG
Il n'est pas étranger à la solitude, mais le silence dans les pièces vides à une autre tonalité, une amertume nouvelle. Il se tient debout au milieu du désert chaotique qu'est le salon, violon abandonné dans un fauteuil, plateau de cluedo poignardé au mur, dossiers et récipients à demi-vides abandonnés comme s'il venait de partir.
S'il ferme les yeux il peut imaginer Sherlock avachi dans le sofa, et le silence qui l'entoure devient furieux et déterminé, habité.
Il rouvre les yeux, boite jusqu'à la porte.
Il ne peut pas rester.


Bruits de rue - Batman - PG
Rester ou fuir ?
Bill hésite un instant, paniqué, mais le choix lui est enlevé quand la mince silhouette de la Batgirl noire (les gars ont beau dire, il est certains qu'il y en a deux, et celle-là et encore plus putain de flippante que l'autre) atterrit dans l'entrée de la ruelle avant de se lancer dans la mêlée.
Oh Merde, Oh merde...
Il était juste allé acheter des chips, et voilà qu'il se retrouve en pleine échauffourée entre les mecs du Pingouin et les Bats.... et maintenant qu'il n'a plus d'autre choix que de se planquer derrière une benne à ordure, à prier pour ne pas être vu, et à écouter les gars se faire dérouiller.

---

"Et là je te jure, j'ai vu Batman - il existe, il était a deux mètre de moi, je l'ai vu comme je te vois toi. Et tu sais, j'y croyais pas non plus, je pensais vraiment que c'était une légende urbaine, une hallu collective, ou un truc qu'auraient cru voir des gars qui ont trop forcé sur la bouteille...
Et donc je suis dans la ruelle tu vois, j'en mène pas large parce qu'il y a une bande de cracktons, et ils sont en train de devenir agressifs - évite les raccourcis par là, mec, vaut mieux perdre un quart d'heure et faire le tour du block - et soudain, BHAM ! Il tombe du ciel. Devant moi. Et tu crois ce que tu veux, mais je te jure mec, il était pas humain."

Date: 2012-06-04 02:52 pm (UTC)
From: [identity profile] lumibd.livejournal.com
Oh, Je les adore tous, même cette évocation fantasmagorique de Batman (et de(s) Batgirls) mais Silence... ouah, c'est tellement ça je pense en post-reichenbach ouah

merchiii

(tiens ça me fait découvrir Dreamwidth en même temps ^^

Profile

jainas: (Default)
jainas

July 2017

S M T W T F S
      1
2 345 6 78
91011 12131415
161718 19 202122
23 242526272829
3031     

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 25th, 2017 06:45 am
Powered by Dreamwidth Studios