jainas: (Default)
[personal profile] jainas
Une fois de plus je me suis beaucoup amusé sur l'arbre à drabbles.
J'ai un peu étoffé mes écrits dur HxH et exorcisé le tome 31... avec même une paire de drabble qui s'est vite révélée jossée quand j'ai finalement craqué et rattrapé tout mon retard sur les scans. Il y a du bon et du moins bon, je n'ai pas encore totalement décidé ce que je pensais de certains évènements. ^^


Terrains de jeu - Hunter X Hunter, Hisoka (Irumi, Kirua, Aruka), PG-13
La détermination d'Irumi à récupérer son petit frère est pour l'instant la seule marque de passion qu'Hisoka ait détectée chez le jeune homme. Tuer le laisse indifférent, il refuse de se battre pour le plaisir (au grand regret du magicien), ne s'émeut guère quand il s'agit de manipuler des vies, et même la protection de sa famille est abordée avec un pragmatisme assez déprimant. Mais que l'on parle de s'en prendre à Kirua, et hou ! Son regard sombre se teinte d'un éclat de folie, son aura enfle brutalement et fait pulser le sang dans les veines d'Hisoka.
La force des choses et la reconnaissance mutuelle d'un prédateur du même calibre à fait d'eux des alliés lors de l'examen des Hunter. Si Gon n'avait pas été là, peut-être Hisoka aurait-il reporté son obsession et sa soif de sang sur Irumi... mais ce n'a pas été le cas, et à leur relation professionnelle s'est ajouté une familiarité presque amicale...
Mais parfois, quand l'aura de l'assassin touche la sienne, il rêvasse au meurtre de Kirua. Casser l'un de ses jouets vaudrait le coup car alors, sans aucun doute, toute la passion d'Irumi se tournerait vers lui.


Tabler sur la force d'un opposant comme seul critère de ce qui rendra un combat intéressant est une erreur, Hisoka s'en est rapidement rendu compte. Et même l'énergie du désespoir chez son adversaire quand il se bat pour survivre n'est pas non plus l'état d'esprit optimal.
Non, ce qu'Hisoka recherche c'est quelque chose de plus, une étincelle, une envie comme celle de Gon, par exemple. Et attendre qu'il progresse en vaut bien le coup, d'autant plus s'il peut l'aiguillonner en chemin, jouer avec lui et ses amis entre temps...
Que Gon meure avant d'arriver à maturité serait un triste gâchis, mais d'un autre côté, tuer Aruka rendrait un combat avec Kirua inévitable (une perspective interessante, même s'il aurait préféré que le jeune Zoldick ait un peu plus d'expérience avant de l'affronter), et la mort de Kirua lui garantirait non pas une étincelle dans son affrontement avec Irumi, mais carrément un feu de joie...
Cela dit, s'il met discrètement des bâtons dans les roues du plan d'Irumi pour éliminer Aruka, ce dernier pourra guérir Gon... et il sera toujours temps de le tuer plus tard.


Attente - Hunter X Huner - Leolio - SPOIL tome 31
Attendre est le plus dur, quelque chose pour lequel Leolio n'a jamais été doué. Sa garde silencieuse au chevet de Gon lui rappelle par trop celle qu'il a monté auprès de son ami Pietro quand celui-çi agonisait sans qu'il ne puisse rien y faire. Et autrefois comme maintenant il est impuissant, il ne peut que simplement être là et attendre : attendre que Kirua revienne, attendre que Kurapika se manifeste, attendre que quelque chose change.
Confronter Gin est un moyen de tromper cette attente, de se rendre utile... Et lui mettre son poing dans la figure une satisfaction vicieuse.
Il l'a bien cherché, cet enfoiré.

Dans les couloirs - Hunter X Huner - Leolio, Kurapika - SPOIL tome 31 (jossé)
"Leolio."
Le jeune homme se retourne et Kurapika est là, debout dans le couloir mal éclairé de l'hôpital, sac de voyage à la main et l'air vaguement débraillé de qui a passé bien trop d'heures dans un dirigeable (à ne pas confondre avec l'air vaguement débraillé de qui a passé bien trop d'heures au chevet d'un ami dans le coma).
"Ho", dit Leolio. "Je vois que tu as finalement pris le temps d'écouter tes messages.
- Je suis venu dès que j'ai pu", répond seulement Kurapika, sans relever le reproche sous-jacent. "Comment va Gon ?"
Et juste comme ça la colère disparait, ne laissant que la lassitude.
" Pas de changement", soupire-t-il en se tournant vers la vitre blindée qui les sépare de la chambre. "Et Kirua n'est toujours pas revenu."
Kurapika se rapproche, et son épaule vient s'appuyer contre celle de Leolio. Ce n'est pas grand chose, mais c'est le plus de réconfort qu'il éprouve depuis qu'il a appris la nouvelle.


"Pas de regret ?
- Hum ?"
Kurapika tend le second sandwich à Leolio et s'assoit à ses côtés.
"Le coup de poing. Tu as trouvé le moyen d'être le troisième homme dans la course à la présidence ?
- Ce connard de Gin l'a bien cherché !" rugit Leolio. "Il se balance totalement de Gon, son propre fils ! Aucun regret.
- Ton mauvais caractère te perdra.
- Si tu avais été là, tu lui en aurait mis une aussi", promet Leolio.
" J'en doute." Et avant que le brun s'enflamme de nouveau : "Mais j'ai vu la vidéo, et je suis content que tu l'ais fait.
- Ha !
- Mais je ne voterai pas pour toi pour autant, tu ferais un très mauvais président du comité des Hunters.
- Faux frère !"


Divertissements - FMA - Ed et Mustang - PG
"Je t'amuse, rien de plus, n'est-ce pas ?"
Mustang hausse un sourcil sardonique.
"Voyons, Fullmetal, loin de moi l'idée de me divertir de tes réactions puérils comme excessives ou des rapports listant les possessions publiques que tu as jugé bon de transmuter ou de faire exploser ce mois-çi ainsi que les circonstances douteuses ayant menées à de telles destructions... pour qui me prends-tu ?
- Quoi ? Qui est si petit qu'on ne croirait pas qu'il peut raser un immeuble d'un claquement de doigts s'il a envie ? "
Mustang sourit.
"Hé bien, j'aurais beaucoup à dire de toi Edouard, mais certainement pas cela..."

De l'autre côté de la porte, le lieutenant Hawkeye soupire.
"Non, le colonel Mustang n'est pas disponible. Je vous suggère de repasser plus tard, je pense qu'il en aura pour un moment."



Ensemble - FMA - Mustang & Hawkeye - PG
Elle est forte pour lui, Riza Hawkeye ; à la fois son bras droit, ses yeux et sa conscience.
Jamais il ne serait arrivé là où il est sans elle, sans sa présence à ses côtés, sans son courage et les limites qu'elle lui a imposé quand il menaçait de déraper. C'est une forme d'expiation mutuelle : elle l'a aidé à devenir Fuhrer, et à présent il fait en sorte de détruire le poste auquel elle l'a élevé, de rendre leurs actions en Ishval punissables par la loi.
C'est elle qui l'a empêché de se complaire dans le rôle si chèrement gagné, qui lui a rappelé par sa simple présence leur promesse, alors que la perspective du travail qu'il pouvait accomplir lui faisait repousser l'échéance, tergiverser...
Ils ont affronté le pire ensemble, et à côté de cela cette nouvelle épreuve n'est rien. Le moment est venu, et s'il faut payer ils paieront.
Ensemble.

Téméraire - Laurence, Téméraire, Gramby - PG SPOIL Blood of Tyrans
Il n'avait pas le moindre souvenir du dragon noir qui se penchait anxieusement sur lui, qui pressait son mufle écaillé et monstrueux contre ses vêtements, murmurait d'un ton inquiet, d'une voix qui faisait vibrer tout son corps : "Ho, Laurence, mon cher, je suis désolé, désolé, c'est ma faute, j'aurais dû partir à ta recherche, mais le bateau était en danger et je n'ai pas pu..."
Et il n'avait nul souvenir non plus de l'aviateur manchot qui l'attrapa pas une étreinte bien trop démonstrative, un bras autour de ses épaules : "William, le Seigneur soit loué, nous pensions t'avoir perdu..."
Sa vie avait manifestement profondément changée, mais en bien ou en mal, il n'aurait su le dire.


Cats, stealing dogs beds - Les Dossiers Dresden - Mister & Souriceau - PG
(inspiré par ça : http://www.youtube.com/watch?v=G2vfq-KTx8Q :D )

Théâtralement, Mister prend possession du coussin défoncé et couvert de poils qui est le lit de Souriceau.
Avec un gémissement, l'énorme chien tourne autour de l'intrus, hésitant et plein d'une méfiance de bon aloi : la différence de taille entre lui et le matou est peut-être conséquente, mais il est parfaitement conscient que le rapport de force n'est pas en sa faveur.
Mister s'étire et roule sur le dos, les pattes dans une position invraisemblable, prenant le plus de place possible... Sourcieau gémi de nouveau, piteusement, et plaque les pattes avant au sol, remue du croupion, se rapproche de son coussin, mi-rampant mi-dandinant, jusqu'à le toucher du bout de la truffe.
Mister entrouvre un oeil, une patte aux griffes acérées jaillit, fait son office.

Vaincu et l'air pitoyable, Sourcieau se roule par terre à l'autre bout de la pièce, le plus loin possible du coussin sur lequel trône le chat.


Profile

jainas: (Default)
jainas

September 2017

S M T W T F S
     12
3456 789
101112 13 141516
17 1819 20212223
24252627282930

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 21st, 2017 05:21 am
Powered by Dreamwidth Studios