jainas: (bruce lit)
Qu'est-ce que tu viens de terminer ?

- Livre : Rien depuis la dernière fois.... Mais j'ai lu des fics, ça compte ? ^^

- Film : Spiderman: Homecoming, que j'ai trouvé très réussi et divertissant... Et on a revu Rogue One avec des amis la semaine dernière !

- BD : Dark Night: une histoire vraie, un comics très meta qui sort du lot. Ecrit par Paul Dini et talentueusement illustré par Eduardo Risso. C'est un comics très autobiographique, dans lequel Paul Dini ,qui travaillait à l'époque sur Batman: la série animée, raconte une violente agression dont il a été victime... et la manière dont il va arriver à en faire sens et l'encaisser, en s'appuyant beaucoup sur les personnages de l'univers de Batman, qui peuplent son imagination et l'accompagnent depuis toujours. Le concept peut sembler un peu étrange, mais c'est un récit intéressant sur le thème de l'imagination, l'impact de la culture et des récits, mais aussi celui de la violence soudainement subie...

- Série : Dirk Gently's Holistic Detective Agency, saison 1 : Insta-rec pour cette mini série de la BBC adaptée d'un bouquin de Douglas Adams et qui est dispo sur Netflix !
Todd (joué par Elijah Wood !) est un groom looser, et le jour où un meurtre sanglant à lieu dans son hôtel et qu'il perd son job, il voit débouler dans sa vie Dirk Gently, énergumène looser aussi qui soutient mordicus être un détective holistique et que l'univers a décidé que Todd allait être son assistant. Ajouter au casting la soeur de Todd, un corgi, une ado kidnappée, une garde du corps kickass mais souffrant de problèmes d'estime de soi, une tueuse déjantée, un électricien pris en otage, un chaton, un requin, un quatuor de punks tarés, une organisation paramilitaire secrète, des flics dépassés et une secte de méchants alternativement minables et flippants, et vous avez la recette d'un délice télévisuel !
Le casting est impeccable, les personnages bien écrits et super attachants malgré leurs défauts, le scénar en apparence déjanté est en fait très bien mené et le ton oscille entre humour, absurde, toujours avec succès.
Si après avoir regardé les 8 épisodes de la saison 1 vous n'attendez pas de pied ferme la saison 2 en décembre, je veux bien manger mon chapeau !

- Podcast : Hommage collatéral : Joss Whedon J'avais participé à l'épisode 1 sur Neil Gaiman, et je ne l'ai donc pas réécouté, mais l'épisode sur Whedon est un beau morceau aussi, divisé en deux parties que j'ai pris mon temps pour découvrir. L'émission est très intéressante, très instructive sur la carrière et les thèmes de prédilections du bonhomme... et m'a donné sérieusement envie d'écouter le commentaire audio musical de Dr Horrible, si jamais on retrouve notre DVD. Il a aussi confirmé qu'on continuait notre revisionnage de Buffy, et qu'on allait se faire Angel (que pour le coup je n'ai jamais vu) dans la foulée. Et il m'a aussi poussé à réécouter les bandes sons de Once More with Feeling, et du merveilleux album de Filk Firefly des Beldam Bards, On the Drift <3.

- Concert : J'avais oublié cette rubrique la dernière fois que j'ai fait ce meme ! J'ai été voir le concert des Foo Fighters ! En vrai je ne connaissais pas trop le groupe, mais c'était un beau concert même pour une béotienne comme moi !

Qu'est-ce que tu as en cours ?

Livres :
Toujours La guerre du pacifique et le Bifrost sur Ursula K. Le Guin (j'avoue, je n'y ai pas retouché).
Mais j'ai aussi commencé Les Brigades Fantôme, le tome 2 de la série de SF militaire de John Scalzi, le Vieil Homme et la Guerre, qui était dans ma PAL depuis un moment.

Séries :
- Buffy the Vampire Slayer, saison 2 : On avance !
- Game of Thrones, saison 8 : à nous l'épisode 2 ! Je n'arrive pas à croire que c'est presque terminé !

Amine : Lastman : J'ai découvert les 13 premiers épisodes de cette série d'animation française samedi soir à la soirée Lastman du cinéma en plein air de la Vilette... et regardé 3 épisodes de plus hier... Gros coup de coeur :D !

Podcast : La Poudre, des interviews de femme. C'est un podcast féministe bien fait, très intéressant. Pour l'instant j'ai écouté l'interview de Pénélope Bagieu, que j'ai bien apprécié, et j'en ai téléchargé plein d'autres.


Et après ?

- Livres : Probablement les nouvelles de Porn, What Porn, et en Aout sort le premier tome de la nouvelle série de K.J.Charles, que je lirai probablement en moins d'une journée... Et il faut que je décide quels bouquins je prend avec moi en vacances dans ma Pile à Lire physique !

- Film : Sur la route de Madisson, ce week-end au ciné en plein air... Si le temps s'y prête !

- Séries : Angel
, quand on aura atteint la saison 3 de Buffy !

- Concert : Rien de prévu avant novembre, où on ira voir la comédie musicale Singing in the Rain au Grand Palais avec Arakasi !



jainas: (Default)
 Aller, un petit meme de consommation culturelle

Qu'est-ce que tu viens de terminer ?

- Livre : Peter Darling, de Austin Chant, recommandé par K.J. Charles, et dont la description m'avait bien tentée. C'est une réécriture de Peter Pan, qui se déroule une dizaine d'années après l'histoire que l'on pense connaître, lorsque l'insatisfaction du monde réel pousse Peter à revenir au pays imaginaire. C'est un roman intelligent et très bien pensé, qui à côté d'un aspect aventureux très bien mené et d'une romance solide est également très fin psychologiquement.
Car les enfants qui se réfugient au pays imaginaire sont malheureux, et dans le monde réel, l'audacieux Peter n'est autre que Wendy Darling, qui dans la tunique de Peter à découvert qu'elle pouvait être le garçon qu'elle avait toujours voulu être sans vraiment le savoir... Le roman s'ouvre donc sur sa première confrontation avec le Capitaine Crochet à son retour dans le pays imaginaire dix ans plus tard. Désormais jeune homme plutôt que gamin cabriolant, Peter est plus féroce et sauvage que jamais, bien décidé à vaincre son ennemi de toujours et à mener les enfants Perdus sur le sentier de la guerre... Mais si la magie du pays imaginaire agit toujours, Peter va devoir apprendre pour lui-même que même sur son île tout n'est pas tout noir ou blanc, et que les ennemis peuvent être bien plus.
J'ai beaucoup aimé le parti pris du roman, tant les problématiques de la transidentité se mêlent parfaitement aux thématiques du pays imaginaire, et au delà de cette première idée très forte, j'ai trouvé la réalisation et le déroulé narratif vraiment très bons et prenants. L'auteur ne dit rien, mais montre tout, par touches progressives et discrètes qui font confiance au lecteur pour tirer ses conclusions, et le scénario a toujours réussi à répondre aux questions que je me posais ou aux points qui me faisaient tiquer au cours de la lecture, notamment sur le fonctionnement de l'univers. J'ai aussi beaucoup apprécié de nombreux détails et le fait que malgré le fait que le roman s'appuie sur un imaginaire déjà établi, notamment dans la représentation de l'île, il y apporte clairement sa patte, comme par exemple sur la nature des fées, insectoïdes bien loin de la représentation de Disney. Peter Darling est un roman initiatique, une romance, mais c'est aussi une très belle exploration des thèmes de l'isolation, de la répression de soi-même, de l'abus parental et de le subversion d'une forme toxique de masculinité.

- Film : The Big Short : le casse du siècle, réalisé par Adam McKay. Un film aux allures de documentaire déjanté, basé sur la réalité, et qui suit quatre personnes qui avaient vu venir la crise des subprime... et décidé d'en profiter. Très bien filmé, très prenant et très bon vulgarisateur, avec quelques perles d'idées dans la réal. Je recommande totalement.
Vu dans le cadre du ciné-club de l'institut Pointcaré, dont on venait de découvrir l'existence. Visionnage suivi de débats et de plus amples explications avec trois mathématiciens/économistes invités, et on a même eu le droit à un petit passage de Cédric Villani qui sortait de la première session de l'Assemblée Nationale.

- BD : Saga tome 7. Hazel poursuit le récit de son enfance pourchassée, et tandis que le Testament se laisse aller à l'inactivité, Marco et Alana posent bien malgré eux toute leur famille qui continue à s'étendre de pièces rapportées sur un astéroïde, le temps de faire le plein... un plein qui va s'éterniser et leur apporter beaucoup de joies... mais aussi surtout beaucoup de pertes. La narration est parfaitement maîtrisée, le dessin toujours au rendez-vous, et c'est encore un tome aussi réussi que tragique et touchant pour cette série qui ne perd rien en qualité au fil des numéros.

- Série : American Gods, showrunner Brian Fuller, adapté de Neil Gaiman... inutile de dire que je l'attendais de pied ferme, même si au visionnage je me suis rendu compte que j'avais oublié beaucoup de détails du roman. Le rythme est assez lent mais c'est très bien filmé, très esthétique et fantasmagorique.Tous les personnages sont parfaitement castés et j'ai été au final plutôt déçue quand la saison s'est achevée.
La suite !

- Expo : Golem ! au Majh, que j'ai été voir avec [personal profile] flo_nelja  il y a deux semaine ! intéressante et bien documentée, mon seul reproche est qu'elle abordait peu les reprises du thème dans la littérature fantastique/la fantasy.


Qu'est-ce que tu as en cours ?

Livres :
J'ai deux lectures de long terme en cours : La guerre du pacifique, un gros pavé très bien renseigné et bien écrit sur le sujet éponyme, mais pas une lecture facile, et le numéro spécial de la revue Bifrost sur Ursula K. Le Guin, j'ai lu les nouvelles et il faut que j'attaque le dossier.
Je les bouquine de temp en temps, mais je n'avance pas très vite.

Séries :
- Buffy the Vampire Slayer, saison 1 : on picore un épisode de temps en temps... ça se revoit très bien !
- Dirk Gently's Holistic Detective Agency, saison 1 : la seule série que je regarde seule en ce moment... J'ai presque terminé la saison 1 (je crois qu'il ne me reste qu'un ou deux épisodes) c'est plutôt drôle et déjanté, le mélange de fantastique et d'humour fonctionne bien, il y a plein de personnages sympathiques et Elijah Wood est très bon dans le rôle de Todd !
- Doctor Who, saison 10. Après une très bonne saison 9, j'ai tout de suite accroché à la nouvelle compagne, Bill, et malgré des épisodes pas forcément tous renversants j'apprécie globalement beaucoup. Et puis... the Masteeeeeeer!!!!!  Et pas juste Missy (avec laquelle j'ai un peu de mal), non, Simm!Master ! J'ai quelques théories sur la manière don va se terminer l'arc de réhabilitation du Maître, on verra dimanche si j'avais raison ! :D
- Sense 8, qu'on savoure toujours autant et qu'on essaie de faire durer un max avant la séparation qui nous brisera le coeur... Plus que 3 épisodes (mais aussi un épisode final de 2 heures à venir ! ça a été annoncé hier !!! <3)


Et après ?

- Livres : Je ne sais pas trop. J'ai Porn, What Porn qui me tente bien sur ma liseuse, c'est un recueil de trois nouvelles humoristiques autour du thème de la pornographie  (la reco de berylia sur FB m'a convaincu...et d'ailleurs l'une des auteurs est l'une de nos comparses LJ ;) ) Mais d'un autre côté je me met de la pression pour rien en me disant que ça fait longtemps que je n'ai pas lu de livre sérieux...

- Film / Expo : Je ne sais pas non plus... C'est Ces' qui a la liste des films qui nous intéressent sur son portable... Peut être Valérian ? je ne suis pas sûre de quand il sort, mais en tout cas je vais voir l'expo éponyme ce week-end avec Arakasi28.

- Séries :
Game of Thrones va reprendre bientôt !

jainas: (denial)
Pas beaucoup de temps en ligne ces dernières semaines, j'ai pas mal voyagé, et je n'ai pas eu le temps de nourrir le mois de la rec de fics en français comme je l'aurais voulu, ni même d'écrire autant de drabbles que je l'aurais souhaité sur l'arbre de mai d'Alakenos... J'avais plus d'idées et des filons à creuser, mais mon emploi du temps en a décidé autrement !

A vrai dire ma muse a trouvé le mauvais momment pour donner signe de vie, j'ai pas mal de gros bunnies que je n'ai pas du tout le temps d'attaquer (mais j'ai décidé de les noter tous !), je ne parviens pas tout à fait à terminer ma fic Hulk et et j'ai reçu mes prompts Obscur Echange, qui me plaisent bien et pour lesquels j'ai de bons espoirs. J'ai un peu hâte de pouvoir me poser le week-end prochain et de m'y attaquer !

J'ai aussi un trillion (au moins) de critiques babelio en retard dont un Masse Critique, ainsi qu'un gros coup de coeur pour le tome 1 de la série fantastique jeunesse La Passe-miroir, que j'ai dévoré et beaucoup apprécié à la fois pour la subtilité des personnages, l'inventivité et la qualité d'écriture, avec quelques moments où la plume de l'auteur m'a donné l'image vibrante d'une scène, un peu comme ces illustrations subtilement animées en gif. Je l'ai fait lire à mon frangin qui a beaucoup aimé aussi, et j'ai mandaté Ces' pour qu'il passe chez notre libraire attitré pour trouver le tome 2 dès que possible (je sais que le 3 est sorti cette semaine !

On a prit aussi pas mal de retard dans le visionnage d'American Gods et de Doctor Who (sans compter Sense8 qu'on a toujours pas eu le temps de commencer) et ma motivation pour le sport/yoga est faiblarde... Pfff !

En attendant, voici les drabbles commis lors de l'arbre :

American Gods : Voyageur, les anciens dieux - PG )

Batman : Bruce Wayne, PG )

Singing in the Rain : Kathy/Don, Cosmo - PG )

Sherlock - Sherlock, John - Post S4 - PG )

Meme

Mar. 11th, 2017 11:00 am
jainas: (Default)
Puisque je ne poste pas grand chose ces temps-ci, un petit meme culture pour la route :

What was the last movie you watched:
Nous avons été voir Logan en début de semaine. Je n'avais pas vu les précédents films sur Wolverine et je n'avais pas d'attente particulière malgré la très bonne première bande annonce qui était sublimée par Johnny Cash, ainsi que les échos positifs qui me parvenaient de la part des gens l'ayant vu... Et c'était une réussite ! Il est sombre et violent, mais aussi très réussi d'un point de vue émotionnel, et tous les acteurs sont très bons, y compris la fillette qui joue Laura.

J'ai également vu Moonlight, le vainqueur des Oscars, dont la couverture médiatique a malheureusement été phagocytée par l'incident avec La La Land lors de la remise des prix. C'est un film très sobre et très intimiste, aux échos de drame social, qui se concentre sur trois âges de la vie de Chiron, un jeune noir-américain dans une banlieue pauvre de Miami, et son parcours lorsqu'il découvre son homosexualité. Le film est incroyablement bien joué, que ce soit les trois acteurs qui interprètent Chiron à l'enfance, l'adolescence et l'âge adulte, mais aussi tous les personnages secondaires. C'est un film de peu de mots et de subtilité, beaucoup de choses passent par les silences farouches de Chiron et les non-dits, les clichés sont balayés pour faire place à des situations, des manières d'être qui sonnent justes. C'est un film d'évolution également, sur la manière dont Chiron qui baisse la tête, parle peu, subit, peut parvenir à grandir, à changer et à pardonner, à autoriser l'intimité.
Un très beau film, que je conseille tout à fait !


What was the last song you listened to:
You Told The Drunks I Knew Karate, car je viens de revisionner la fanvid Star Wars éponyme... Toujours aussi fun !


Last TV Show you watched
:
Peu de séries en ce moment, mis à part le très intrigant Mr Robot, que nous avons commencé il y a peu. J'étais très séduite au début, et j'aime bien le personnage d'Eliot, mais je sens un ralentissement de rythme sur certains épisodes... On va voir ce que ça donne !


Last Book you read:
Je suis complètement à la bourre sur ma lecture et ma chronique de Refaire la démocratie : Dix-sept propositions
que j'ai eu en Masse Critique sur Babelio (un bouquin en échange d'une critique)... Au point que Babelio m'a envoyé un mail pour savoir où j'en étais ! C'est une lecture intéressante et très d'actualité, mais ardue, et qui demande du temps de cerveau... Dur dur en ce moment.


Last show/concert you went to:
Les Misérables, le Concert ! C'était mon cadeau de Noël. Je n'ai toujours pas vu la comédie musicale sur les planches, mais ce concert avec le livret français passait globalement très très bien, même s'il reste des chansons dont je préfère le sens des paroles en anglais.
Comme il manquait toute les partie jouée, un Victor Hugo résumait le scénario au début de chaque acte pour les spectateurs qui n'auraient pas suivi...
J'ai particulièrement apprécié les prestations de Javert, Maître Thénardier et Enjolras (même s'il n'avait pas les cheveux du rôle XD).
Au final une très bonne soirée, et big up à la chef d'orchestre qui était top.




Ate:
Le petit dej : mes Spécial K au lait avec deux carrés de chocolat de cuisine en miette dedans !


Where would you be if you could be anywhere in the world:
Sur un volcan en Islande, une plage thaïlandaise au sable brûlant, ou moins loin, chez ma mère en bretagne (en attendant d'y être la semaine prochaine !).


Last fic read:
 Reclamation by copperbadge
Harry Potter
Une exploration très intelligente d'un futur dans lequel Tom Riddle ne serait pas devenu Voldemort. Je recommande.

jainas: (denial)
 - Pour ceux qui auraient loupé leur chance cette semaine, les 515 ebooks de la #GrosseOP de Bragelonne sont tous disponibles à 0,99€ ce week-end. Profitez en pour charger vos liseuses, c'est une occasion qui ne se reproduira pas, et il y a certains de mes livres favoris ainsi qu'un bon paquet de best-sellers dans la liste !
C'est ici que ça se passe !

- J'ai fait preuve d'une fortitude mentale digne d'éloge hier soir, en me forçant à aller au sport après le boulot plutôt que de rentrer chez moi lire le dernier tome de Téméraire, League of Dragons (dernier dans tous les sens du terme, puisque la série est désormais terminée !) Bravo moi !
Et ça ne m'a pas empêché de le finir ce matin. :D
Un bon tome, mené tambour battant et plein d'action, qui boucle très bien la série. Les personnages achèvent leur maturation et tout les fils scénaristiques sont menés à leur terme de manière satisfaisante. On peut regretter une présence un peu moindre des personnages secondaires et peu d’interactions émotionnelles ainsi que quelques raccourcis scénaristiques un peu faciles, mais globalement je suis très satisfaite. :)

- J.K.Rowling a posté un long texte sur Pottermore, presque une nouvelle, présentant la genèse de Ilvermorny, l'école de magie Nord Américaine qui je le suppose figurera dans le film Magical beasts and where to find them (j'avoue ne pas avoir suivi tout ça de très près). Je confesse l'avoir trouvé sympa mais pas très inventif... et l'écriture est banale et sans aspérités, plus descriptive que romanesque, ce qui est probablement dû au fait que ce soit présenté comme un résumé historique.

- Mon chat, ce héros. Je ne résiste pas au plaisir de partager cette photo de Cacahuète déguisée en goutte d'eau. :D Le patch rasé sur sa patte c'est parce qu'elle a eu son scanner hier qui a confirmé qu'un n'y avait a priori aucune métastase. :)

- Aujourd'hui je me fait violence et je vais faire les soldes (je déteste assez faire du shopping de vêtement, c'est une grosse corvée), mais c'est pour la bonne cause : il fait que j'améliore ma garde robe pro... parce que je change de boulot dans deux semaines ! Je quitte mon entreprise actuelle avec un petit pincement de coeur, mais l'opportunité était trop belle. J'ai maintenant un taux de réussite de 2/3 sur les entretiens d'embauche passés dans ma vie ! :D

Meme

Mar. 13th, 2016 07:10 pm
jainas: (denial)
Un petit meme de procrastination au lieu d'avancer sur le projet freelance et mes factures que je dois finaliser.

What was the last movie you watched: Lawrence d'Arabie, qu'on a regardé en deux fois le week-end dernier. C'est fou, je ne l'avais jamais vu, mais je connaissais déjà la musique. Le voir alors que je suis en train de lire un biographie sur le personnage était une bonne chose, ça m'a permit de bien différencier les éléments réellement biographiques de ceux qui ont été inventés, ou déplacés ou embellis. 
Par exemple Lawrence est bien revenu en arrière pour sauver un bédouin qui était tombé de son méhara pendant une marche de nuit, mais ce n'était pas pendant la traversé du Néfoud pour aller prendre Aqaba, et il n'a jamais été amené à exécuter l'homme qu'il avait sauvé pour ramener la discipline dans les rangs (les Sept Pilliers de la sagesse mentionne bien une exécution similaire, mais pas à ce moment, et plusieurs commentateurs doutent de sa véracité pour plusieurs raisons. Il est d'ailleurs possible que Lawrence l'ait hallucinée...)
Enfin bref, intéressant !

What was the last song you listened to: Hum... Machete, la dernière chanson d'Amanda Palmer.

Last TV Show you watched
: On a terminé hier les saisons deux de Penny Dreadful et Agent Carter. Les deux étaient un peu décevants, même si Penny Dreadful est sauvé par sa photographie, la beauté torturée d'Eva Green et quelques moments de grâce. Agent Carter était meh... Et j'ai lu aujourd'hui que la série avait été renouvelée pour une S3.

Last Book you read: Entre deux chapitres de ma biographie de Lawrence d'Arabie j'ai lu quelques bouquins de romance. Think of England de K.J. Charles était très cool !

Ate: Une morceau de brie sur du pain aux céréales parce que j'avais un petit creux !

Where would you be if you could be anywhere in the world: Sur un volcan en Islande, une plage thaïlandaise, ou moins loin, chez ma mère en bretagne, il parait que le temps est adorable.

What decade would you visit if you could travel in time: Pffff, dur ! Aucune idée...

First thing you’d do if you won the lottery: Acheter un appartement dans Paris (ou à défaut en banlieue, mais sur le métro, alors... ^^ (Moi ? Pragmatique ? :D)

Pick a fictional character to hang out with for a day: Le Docteur ! Ce serait une journée qui ne manquerait certainement pas d'intérêt... et qui pourrait durer plus d'une journée. :D

Last fandom joined: En terme d'écriture, Hannibal. en terme de lecture... Deapool ? Je viens de lire une fantastique série Spideypool : A Spider in the Pool, par Ajayd (Longue ! Pleine de h/c et de kinks ! Hot ! Qui traite sérieusement les (nombreux) problèmes psychologiques de Wade !)



jainas: (bruce lit)
Je suis très occupée depuis le début de l'année, et je n'ai quasiement rien écrit... mais au moins j'ai lu !

Du coup je reprend le meme de la Pile à Lire... mes prédictions sur mes prochaines lectures lors du précédent se sont avérées très erronées !


What you just finished reading: Depuis la dernière fois :
- j'ai fini les Dames de Grâce Adieu, de Suzanna Clarke, dont je n'ai toujours pas écrit la critique,
- j'ai lu sur un coup de tête de l'autobiographie de Chris Hadfield : An Astronaut guide to Life on Earth. C'était instructif et très intéressant... C'est un sacré bonhomme !
- j'ai relu le tome 3 de Prince Captif: King Rising, qui est sorti au début du mois. Moins d'émotions pour cette seconde lecture, mais d'un autre côté les points qui m'avaient un peu gènés ont manifestement été améliorés à la dernière correction avant la sortie. C'est une fin satisfaisante à la trilogie (et il faut aussi que j'écrive ma critique !).
- J'ai lu Gentleman Jole and the Red Queen,de Lois McMaster Bujold, le dernier né de la saga Vorkosigan. Lent et touchant, mais au final réussit.
- j'ai lu Descender : Etoiles de Métal, le nouveau comic SF indé de Dustin Nguyen. Classique mais pas mal du tout.


What you are currently reading:
- Kraken de China Mieville est passé en hiatus mais je ne désespère pas...
- L'épreuve non corrigée du dernier Guy Gavriel Kay : Children of Earth and Sky, obtenu grâce à l'intercession de Ces', qui renoue brillamment avec l'univers des Lions d'Al-Rassan et de La Mosaïque de Sarrance... cette fois-ci avec des intrigues autour de la Venise de son univers, Seressa, et sa rivalité avec Gênes, des pirates, et bien d'autres tenants et aboutissants. J'en suis presque à la moitié et ça faisait longtemps que je n'avais pas accroché ainsi à un de ses romans.
Je suis croissance à deux chiffres, comme dirait l'autre. <3


What you think you might be reading next:
- Il ne me reste que 15 jours pour lire et commenter mon Masse Critique non fiction, qui est T.E. Lawrence, le désert, l'avers du désir... ce qui implique qu'il faut probablement que je regarde le film Lawrence d'Arabie avant en prime. 
- Arakasi m'a prété le tome 1 de la Jeunesse de Picsou, accompagné de chaudes recommandations...
- Maus est toujours dans ma PAL


jainas: (bruce lit)
Cet aprem' c'était ménage d'hiver et Ces' et moi avons fait un gros tri dans notre bibliothèque histoire de diminuer un peu les piles qui nous empêchaient d'ouvrir les fenêtres : doublons, livres lus qu'on ne relira pas ou qu'on a en numérique/édition intégrale/nouvelle édition plus belle, livres qu'on ne lira jamais, etc... On a dégagé 2 bons mètres et demi de pile de livres, avec une grosse majorité de comics/bd, quelques artbooks, beaucoup de fantasy/Sf en VF, un peu de VO, quelque essais sur les jeux vidéos et d'autres trucs.

Avant d'aller vendre tout ça à Gibert Joseph, on va mettre la liste des livres qui s'en vont sur facebook/LJ, comme ça s'ils peuvent trouver une nouvelle vie chez nos amis/connaissance, on est tout aussi content...

Par contre la liste sera en post verrouillé pour éviter que les lurkers ne puissent y accéder, donc si ça vous intéresse, assurez-vous d'être friendé pour pouvoir la voir (vous pouvez laisser un message en commentaire de ce post).

Je pense que je posterai ça dans la semaine, le temps de finaliser la liste et prendre les bouquins en photos.

Les livres seront gratuits tant qu'on peut arriver à se croiser un jour ou l'autre pour que je vous les passe. Pour les gens pas sur Paris, je pourrai vous les mettre de côté en attendant l'occasion. (Par contre je ne suis pas chaude pour les envois par la poste, je n'ai pas non plus envie de me compliquer la vie outre mesure... Mais on peu en discuter le cas échéant.)
jainas: (Default)

Piqué chez Ygl / [personal profile] malurette .

What you just finished reading: Deux tome de la Massacrologie de Deadpool qui ont été offerts à Ces' pour son anniversaire : Deadpool massacre les classiques (pas top) et Deadpool : La nuit des morts-vivants (très sympa !)

What you are currently reading: Je peine sur Kraken de China Mieville depuis presque un mois, j'ai du mal à accrocher et je crois que je n'aurais pas du tenter cet auteur en VO... et hier soir j'ai commencé les Dames de Grâce Adieu, qui m'a été prêté par Arakasi28, j'ai déjà lu une nouvelle et demi, ça avance beaucoup plus facilement et je pense que chez cette auteur le format nouvelle me convient bien mieux que le mode pavé... et puis je profite du plaisir rémanent du visionnage de la série Jonathan Strange & Mr Norrell, ce qui doit aider !

What you think you might be reading next: Je pense que je vais lire Maus, d'Art Spiegelman, qui m'a été offert pour noël, et puis attaquer ma PAL de littérature plus générale (qui n'a pas bougée depuis presque un an, il faut que j'arrête de lire uniquement de la littérature de genre) avant d'enchainer sur le tome 2 de Rois du Monde de Jaworski....




jainas: (Default)
J'ai décidé d'essayer de commenter un peu plus mes visionnages et autres lectures au fur et à mesure, en laissant quelques paragraphes. Comme ça même si je n'ai pas eu le temps de faire une grosse review argumentée, je garde trace de mes réactions et réflexions...


On a été voir (un peu par hasard) le dernier Tarantino, The Hateful Eight (Les huit salopards en vf) un western / quasi huis-clôt de 2h58. Les habituels avertissements inhérents à l’œuvre de Tarantino s'appliquent pour ce film mais je l'ai pour autant beaucoup aimé.
La musique est d'Enrico Moricone qui prouve qu'il n'a rien perdu de son art, et l'aspect très lent et assez contemplatif des 3 premiers chapitres ne m'a pas un instant ennuyé. Le film est empreint d'une énorme tension, et le titre est parfaitement trouvé : tous les personnages sans exception sont hateful dans tous les sens du terme : détestables, mais également pleins de haine. On ne sait jamais s'ils sont ce qu'il prétendent être, et au fur et à mesure que l'intrigue avance on découvre qu'en fait il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.
Excellent Tarantino donc, porté par un casting au top, même si plus que la violence physique (et les rires qu'elle déclenchait parfois dans la salle, qui m'ont presque plus perturbé que les scènes en elles-même), la partie qui m'a mis le plus mal à l'aise est la description jubilante d'une torture et d'un viol qui ont ou n'ont peut-être pas eu lieu...


---

Hier j'ai lu la petite nouvelle de Gaiman située dans l'univers de Neverwhere : How the Marquis got his coat Back. Elle est top et centrée comme son nom l'indique sur le Marquis de Carabas. Ma review est sur Babelio.

Je vous laisse avec une citation très drôle qui la représente assez bien :
'Beg for Mercy', said the Elephant.
 This one was easy. 'Mercy!' said the Marquis. 'I beg! I plead! Show me mercy - the finest of all gifts. It befits you, mighty Elephant, as lord of your own demesme, to be merciful to one who is not even fit to wipe the dust from your excellent toes...'
 'Did you know,' said the Elephant, 'that everything you say sounds sarcastic?'
 'I didn't. I apologise. I meant every single word of it.'
 'Scream', said the Elephant.
 The Marquis of Carabas screamed very loudly and very long. It is hard to scream when your throat has been recently cut, but he screamed as hard and piteously as he could.
 'You even scream sarcastically', said the Elephant.



jainas: (Default)

Le pitch de ce roman est comme son écriture, simple, mais efficace. Comment survivre, seul sur Mars ? C'est le défi que va devoir relever l'astronaute Mark Watney, laissé pour mort sans aucun moyen de communication suite à une évacuation d'urgence, et condamné à mourir de faim à plus ou moins long terme... si toutefois une défaillance de son matériel n'accélère pas les choses.
On suit donc son journal de bord jour après jour - ou plutôt Sol après Sol - pendant qu'il met ses compétences scientifiques et techniques, sa formation de botanise, les huit patates surgelées laissées par la NASA en vue du repas de Thanksgiving et une sacrée ingéniosité à profit... pendant que sur Terre on se rend enfin compte qu'il est vivant, et qu'une opération de sauvetage se monte.

L'écriture est simple et la voix de narration immédiatement accrocheuse, pleine de franchise et parfois d'humour malgré la situation de danger extrême, et l'on est entrainé dans les expériences de Mark, ses espoirs et ses déconvenues... Mark est une sorte de croisement entre Robinson Crusoé et McGyver spacial, et le traitement très réaliste - et parfois très détaillé - de l'aspect scientifique de sa survie est rendu passionnant, même pour les lecteurs qui ne s'y entendent guère en math ou en physique... Seul sur Mars est un excellent roman, plein de rebondissements, passionnant et à recommander à tous ceux qui s'intéressent un tant soit peu à la conquête spatiale, à la SF, ou qui apprécient les thrillers survivalistes.

Le seul défaut à mes yeux est l’absence du facteur émotionnel : ce n'est clairement pas l'aspect qui intéressait le plus l'auteur, et le journal de Mark ne s'étend pas vraiment sur son état mental, ou l'impact psychologique de la solitude, ni même sur les relations humaines laissées derrière lui, mis à part celles avec ses coéquipiers, et brièvement ses parents... On peut le regretter, mais ce n'est pas suffisant pour lui faire perdre une étoile tant tout le reste est parfaitement géré !
Un gros coup de cœur pour ce livre et une recommandation à 100

A noter aussi que Seul sur Mars va être adapté au grand écran, sortie prévue à l'automne avec Matt Damon dans le rôle de Mark. J'irai le voir.


jainas: (bruce lit)
Couverture d'UprootedOur Dragon doesn’t eat the girls he takes, no matter what stories they tell outside our valley. We hear them sometimes, from travelers passing through. They talk as though we were doing human sacrifice, and he were a real dragon. Of course that’s not true: he may be a wizard and immortal, but he’s still a man, and our fathers would band together and kill him if he wanted to eat one of us every ten years. He protects us against the Wood, and we’re grateful, but not that grateful.


Uprooted est inspiré d'une légende polonaise, et commence sur un motif qui est familier au lecteur bercé de contes et légendes : des villages paysans dans l'ombre d'un bois maudit, une tour, et dans la tour un magicien - ici surnommé le Dragon - auquel est sacrifié tous les dix ans une jeune fille (généralement la plus belle et/ou la plus accomplie) pour assurer la protection de la vallée…
Et pourtant, racont du point de vue d'une jeune villageoise, Agnieszka, Uprooted s'loigne vite de ce point de dpart et des prconceptions ou des attentes qu'il pourrait provoquer... )
jainas: (Default)
J'ai l'impression que je poste plus ces temps-çi, je crois que c'est le friending meme qui m'a motivé à essayer de donner plus de contenu que simplement mes fics et avanies d'écriture... Et peut-être aussi l'attrait toujours puissant de Babelio qui me motive pour écrire les critiques des livres que je lis. ^^
Quoi qu'il en soit, le friending meme est toujours ouvert et je suis contente, il y a des échanges et des nouvelles têtes. N'hésitez pas à faire tourner !

Je suis certaine d'avoir eu il y a un bail une discussion sur LJ a propos d'Opéra Bouffe et plus particulièrement d'Offenbach... Mais je n'arrive pas à retrouver le post.
Quoi qu'il en soit, La Belle Helène du susdit est donné en ce moment au théâtre du Chatelet, et j'ai très envie d'y aller ! Par contre il va falloir que je me décide rapidement, ça à l'air d'être ce week-end ou jamais !


Après le tome 2 de Captive Prince j'ai très illogiquement enchainé sur la relecture du tome1... Pas de surprises et toujours un bon moment de lecture, même si je n'apprécie décidément pas l'atmosphère de la cour de Vère (vous allez me dire, Damen non plus)... Je me demande ce que le livre aurait donné si l'auteur avait joué plus en sourdine l'aspect de décadence sexuelle généralisée, au profit d'un type de pourriture plus subtile... Je suis aussi tombée en ligne sur une fan-théorie théorisant que Spoiler potentiel ! ) Au début je n'étais pas très convaincue, mais plus j'y réfléchi, plus ça a du sens...
J'ai aussi passé deux bonnes journées à lire les merveilleuses fanfics de Josselin, qui est un(e) auteur tout aussi merveilleusement prolifique dans ce fandom.


Maintenant que je l'ai terminée, il faut absolument que je vous fasse un long post de rec sur amour-de-fans pour crier mon amour fou de la série Sense8.
Rien que pour cette série ça vaut la peine de s'abonner à Netflix, ou du moins de tenter le premier mois gratuit.
Tant de personnages attachants, de diversité, de FEELS (ils méritent les majuscules), d'éclats de rires, de WTF et de moments d'émotions... Dire qu'il faut attendre un an pour la prochaine saison... :'(
Le casting est excellent de bout en bout, mais mention spéciale pour Freema Agyeman dans le rôle de la fantastique Amanita, qui mérite le trophée de la meilleure petite amie du monde dans sa relation avec Nomi, et pour le personnage de Lito, dont l'arc tragicomique et la vie digne d'une des télénovellas dans lesquelles il tourne m'ont successivement fait hurler de rire et mis la larmichette à l'oeil. Heureusement qu'Hernando à l'air d'avoir les pieds sur terre !
Un de mes moment préféré de la première moitié de saison. Pas de spoilers particuliers, mais une putain d'ambiance (assez caractéristique de la série) et "What's Up" de 4 non Blond qui reste coincé dans la tête :


Sinon on a presque terminé la saison 5 de Game of Thrones. Je m'étais fait spoiler sur l'épisode 9 par un commentaire facebook pas aussi vague qu'il ne pensait l'être, et je vois exploser ma friend list de réactions à la fin de saison, donc je pense que j'ai intérêt à me dépêcher avant de me faire spoiler aussi sur le dernier épisode. Non, honnêtement, même dans ma boite où les gens sont les moins geek du monde, quatre ou cinq personnes différentes m'ont parlé de la série ces deux dernières semaines ! :D
Globalement je suis plutôt satisfaite des libertés prises avec le rythmes et certains aspects des livres, ça densifie la narration et apporte à un certain nombre d'endroits plus d'intérêt/tension dramatique, etc. (Cela dit, je ne garanti pas avoir le même avis après le prochain épisode ! ^^)

jainas: (bruce lit)
Aujourd'hui j'ai donné mon sang, et comme le prélèvement de plaquettes prend une plombe et que je n'avais rien à lire là-maintenant-tout-de-suite, j'en ai profité pour me lancer dans la relecture du tome 2 de Prince Captif, Le guerrier, en français cette fois-ci... et une fois commencé je ne me suis pas arrêté et je l'ai lu en entier quasiment d'une traite... tellement d'une traite que j'ai pris le métro dans le mauvais sens en rentrant d'ailleurs. ^^ Oups !
La version française est excellente et l'histoire supporte sans aucun problème une relecture tant ce second tome est intense en action et en évolutions. J'apprécie d'autant plus les romances quand le scénario en dessous est très solide et c'est vraiment le cas ici. L'aspect politique et stratégique se développe et le roman offre beaucoup plus d'action que le tome 1...  Et les péripéties et les retournements de situation nourrissent de manière très organique l'évolution de la manière dont Damen perçoit Laurent, sa fascination et sa loyauté grandissantes pour lui, mais aussi l'approfondissement de leur relation. Lors de ma première lecture j'avais deviné quelque chose qui sera je pense une des grosses révélations du tome 3, et cette relecture a également pu me faire apprécier la qualité et la subtilité du foreshadowing... tous les indices sont là si on sait les voir, mais c'est tout à fait dans le caractère de Damen de ne pas avoir fait ce saut inductif précis, alors qu'il en a fait bien d'autres concernant Laurent.
Et cette scène finale est toujours aussi grandiose. <3
Cela m'a également rappelé le commentaire audio qu'a fait C.S. Pacat il y a un moment, sur le chapitre 19, et je me souviens avoir été vraiment très impressionnée par le degré de réflexion et de maîtrise de ses personnages et de leur évolution que trahissait son analyse. C'est ce qui fait les meilleurs scènes de sexe à mon sens : elles s'insèrent dans le reste de l'intrigue en faisant évoluer les personnage et la manière dont ils interagissent, et si on sait bien lire entre les lignes, elles en révèlent beaucoup sur eux...

jainas: (kara)
The Art of Asking est né du TED Talk éponyme fait par Amand Palmer en 2013 (que je recommande d’ailleurs beaucoup). Le livre mêle essai et autobiographie dans une réflexion de ce que signifie et implique l'acte de demander mais aussi celui de recevoir, et comment ils se connectent avec la création artistique, le besoin et la peur d’être vue pour ce que l’on est, la honte d’avoir à demander...
On explore également plus particulièrement comment Amanda Palmer applique cela - pas toujours sans douleur ou sans hésitation - à sa propre pratique artistique et ses rapports avec les fans, mais aussi plus largement dans le contexte du financement participatif, et - plus difficilement - comment elle a lutté pour apprendre à demander et accepter recevoir dans ses relations personnelles.

Quiconque a un peu suivi la carrière d'Amanda Palmer (ou son compte twitter ne serait-ce qu’une semaine) est familier avec le niveau d'échange et de confiance qu'elle a établi avec sa fanbase et la manière dont cette dernière lui rend cette confiance au centuple.
Il ne faut donc pas être surpris par la franchise et la candeur brutale, parfois douloureuse avec laquelle la partie autobiographique du livre expose à vif ses hésitations et ses faiblesses, les détails parfois terriblement intimes de sa vie et de sa carrière, qu’il s'agisse de l’aspect monétaire ou de l’aspect humain.
Elle discute son expérience d’artiste de rue en tant que statue humaine et la manière dont cela à influencé son comportement quand elle est devenue musicienne puis rock-star, sa relation avec son meilleur ami puis la maladie de ce dernier, les deuils et drames plus ou moins proches, ses rapports avec sa famille et ses amis, avec d’autres artistes et créateurs de tous poil, son ex-label, ses fans, les controverses et attaques qui ont parfois écornées sa carrière, le syndrome de l’imposteur que rencontrent de nombreux artistes elle compris, la manière (extrêmement rare pour un artiste) dont elle utilise les réseaux sociaux et conçoit les flux d’échanges avec sa communauté, le financement participatif, les raisons qui font que certains projets marchent et d’autres non…
De manière très importante aussi, elle dévoile beaucoup de sa relation puis de son mariage avec Neil Gaiman et des dessous de leur vie de couple, les angoisses nées de la différence d'âge, de la différence de revenu, les hésitations et les crises de panique, l'intimité grandissante qui réveille toutes ses difficultés à s’engager émotionnellement et à accepter certaines formes d’aides qui mettraient à mal son indépendance et l’image qu’elle à d’elle-même...

C’est un livre très riche, qui se lit très facilement. Le style d’écriture est loin d’être littéraire, mais il n’en est pas moins très efficace, l’écriture d’Amanda invite à l'empathie et fait pénétrer le lecteur dans son univers. Que l’on connaisse Amanda Palmer et son œuvre ou non en l’ouvrant, on l’achève en ayant l’impression de connaître - de voir réellement - Amanda, Anthony, Neil…
Et au delà de cet aspect, le livre développe avec force de nombreux thèmes finalement très universels, à différents niveaux, et je pense que c’est une lecture où chacun peut trouver quelque chose qui lui parle, peut-être touché et ému. Il donne à ruminer, à réfléchir sur ce que l’on attend des rapports humains, des questions que l’on est prêt à poser, des demandes que l’on est prêt à faire, la nature de l’aide que l’on est prêt à accepter - ou non -, et pourquoi.
Lecture 100% recommandée.

D'un point de vue plus personnel, la discussion où elle et Neil Gaiman échangent tour à tour ce qui leur fait le plus peur au monde m'a beaucoup touché. D’abord pour l'intimité incroyable qu'ils nous ouvrent, mais aussi parce qu ça m'a fait me questionner sur moi-même et mes propres relations. De quoi ai-je le plus peur ? Est-ce que je veux que quelqu'un le sache ? Est-ce que je veux que Ces' le sache ? Qu'est ce que ça changerait entre nous ? La question sous jacente à tout ça c'est "Est-ce que je peux te faire confiance ?", et elle n'est pas toujours facile à poser, même quand on connait déjà la réponse.

Lectures

May. 23rd, 2015 06:26 pm
jainas: (Default)
Un nouveau post : I'm on fire today!

J'ai été plutôt consistante dans l'écriture de critique pour mes dernières lectures, même s'il m'en reste encore quelques unes à écrire (note à moi même : Crash & Burn, Mytho t2, Rhapsody t2, Uprooted... et je crois que c'est tout). Les voici donc dans l'ordre de postage sur Babelio.

Une histoire vieille comme la pluie, par Saneh Sangsuk, ★ ★ ★ ★ ★  )

De ma terre la Terre, par Isabelle Francq et Sebastiao Salgado ★ ★ ★ ★ ★  )

Les Gardiens du Louvre, par Jir Taniguchi ★ ★ ★ ★ ★  )

Brute, par Kim Fielding ★ ★ ★ ★  )

Les Aventures de Jack Aubrey, Tome 1 : Matre bord, par Patrick O'Brian ★ ★ ★ ★  )
Nimona de Noelle Stevenson ★ ★ ★ ★ ★  )




Lectures

May. 21st, 2015 05:33 pm
jainas: (bruce lit)

Amazon c'est peut être le mal, mais le nouveau Naomi Novik que j'avais pré-commandé vient de se télécharger automatiquement sur mon kindle alors que j'avais oublié que c'était aujourd'hui qu'il sortait...
Le mal est vachement efficace.

(Mis à part ça, j'ai commencé à le lire, c'est tout à fait excellent.)

Et dans un autre domaine, j'ai été voir Mad Max : Fury Road, dont je n'entends que du bien depuis sa sortie, et je confirme, c'est grandiose. De l'action à vous en décoller la rétine, une photographie parfaitement maîtrisée, des personnages féminins badass... Whaou. A voir absolument sur grand écran, ça ne rendra pas 1/4 du même effet sur votre télé.
 

Lectures

Mar. 22nd, 2015 01:23 pm
jainas: (bruce lit)
La création de mon compte Babelio m'a poussé à écrire des reviews pour des livres lus il y a un moment, mais aussi à écrire des critiques au fur et à mesure que j'ai fini mes lectures les plus récentes. Je ne sais pas si ça durera, mais en attendant, voici les critiques en question... Que de la VO !


A Hero at the End of the World, par Erin Claiborne ★ ★ ★ ★  )


Avatar: The Last Airbender - The Promise ★ ★ ★ ★ ★  )


Ancillary Justice, par Ann Leckie ★ ★ ★ ★ ★  )


Ancillary Sword, par Ann Leckie ★ ★ ★ ★  )


jainas: (bruce lit)
J'ai ce week-en commis l'erreur fatale de l'inscrire sur Babelio où j'ai du coup été prise d'une frénésie de classement, d'ajout de livres, et de repost de toutes mes anciennes fiches de lecture. Il me reste évidemment encore un certain nombre de livres à ajouter, noter ou commenter, mais je pense que le plus gros est passé.


Et puisqu'on parle de livres et de ceux qui les aiment, c'est avec une immense tristesse que j'ai appris aujourd'hui la mort de Sir Terry Pratchett.
Je me plais à imaginer qu'il y a peut-être une Mort aux Ecrivains, qui du tranchant acéré de sa plume (tellement plus romantique qu'une faux) aura coupé le fil de manière paisible et indolore, pendant qu'il était avec son chat endormi sur son lit, entouré par sa famille.

jainas: (bruce lit)
Pour essayer de soigner mon début de grippe j'ai décidé de passer tout le week-end à larver à la maison en buvant du thé au miel et en lisant.

Plusieurs options s'offrent à moi, et comme j'ai du mal à rester concentrée trop longtemps, j'alterne un peu :

- Juste une Ombre : un thriller français que l'on m'a offert pour mon anniv' et qui est pour l'instant extrêmement mauvais. D'un côté j'ai promis à la personne qui me l'a offert qu'il était la prochaine lecture sur ma liste, de l'autre je suis coincée à la page 61 et je procrastine désespérément plutôt que de continuer.

- Des fanfics fusion de plusieurs fandoms avec l'univers de A Companion to Wolves d'Elisabeth Bear. Je ne l'ai jamais lu mais d'après ce que j'ai compris, ce qu'il faut en retenir c'est qu'au cours de l'histoire des humains (généralement des soldats ou professions apparentées) sont liés télépathiquement à des loups psychiques (oui, je sais...^^) avec des effets secondaires allant de l’instinct de meute à des situations de consentement sexuel plus que douteux quand les louves entrent en chaleur. (OUI, JE SAIS !)
Et comme toujours, malgré un concept de départ qui veut paraitre douteux voir franchement foireux, les fanfics parviennent à s'élever au dessus de la houle et à faire des choses fantastiques avec l'idée. J'ai commencé avec Every Marine a WolfBrother de Dira Sudis (longue série) sur Generation Kill (que je ne connais pas non plus, c'était une décision de lecture 100% basée sur la qualité de l'auteur). Dans les bonnes fusions je recommande aussi les deux fic d'Askerian situées dans l'univers de la Saga Vorkosigan (commencez par Paddy et les aventures de ce crétin d'Ivan) ainsi que The Proper Study of Wolfkind de Melannen en fusion avec Sherlock Holmes. Et si vous êtes curieux la collection Psychic Wolves for Lupercalia aura peut être ce qu'il vous faut. ^^
(Non, rien de rien, non, je ne regrette rieeeeen !)

- Le Cercle Vesuvius, par Mark Gatiss. Ces' l'a ramené du bureau et je n'ai pas pu résister à sa couverture sexy laminée de doré. Ça raconte les aventures d'un gentleman victorien dandy bisexuel et agent secret. Rien de révolutionnaire mais ça se laisse lire.


J'ai aussi joué l’entièreté du chapitre 3 de Wolf Among Us, le jeu playstation sur Fables qui permet d'incarner Bigdy dans une enquête se passant avant le début des comics. Je ne suis pas très jeux vidéos (ça et Lego Batman en couple sont mes seuls jeux en toute honnêteté), mais c'est plutôt sympa et très immersif dans l'univers.

Profile

jainas: (Default)
jainas

September 2017

S M T W T F S
     12
3456 789
101112 13 141516
17 1819 20212223
24252627282930

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 21st, 2017 05:12 am
Powered by Dreamwidth Studios